Fusion Binic et Etables-sur-mer

Fusion_Binic_EtablesPeu de choses ont été dites en dehors de ce que nous avons lu dans la presse. A vrai dire le sujet n’a pas passionné sauf bien entendu à Binic et à Etables où une “post résistance” s’est constituée.

J’ai été surpris par cette fusion décidée et entérinée rapidement, sans faux fuyants par les élus des deux communes, tout simplement.

Pour moi simple observateur j’ai applaudi ces élus sans réserves. La fusion a été dépassionnée, une affaire d’intelligence, somme toute. Tous les obstacles ont été gérés, résolus. La post résistance est désuète, voire ridicule. Si c’est pour s’opposer au projet c’est trop tard. Si c’est autre chose, alors quoi ? Le train de la modernité est passé, ne reste que la nostalgie.

Lors de ce genre de fusion il n’y a que des avantages à attendre, des économies d’échelle, la diminution des frais fixes, l’obtention d’une nouvelle dimension autorisant d’envisager des projets à plus grande échelle avec de la cohérence et des économies. Sans compter les incitations de l’Etat.

Les difficultés sont toujours les mêmes, elles viennent en général des élus et de leurs egos. Avec la diminution du nombre de sièges, qui va rester ? qui va devenir, calife, sous calife ? etc. En général le clou c’est le nom de la nouvelle entité.

Pour la petite histoire, la création de la CdC Sud Goélo a failli capoter pour cette raison alors que tous les autres aspects étaient réglés. J’en ai été témoin, effaré.

Comme il y a prescription, je ne résiste pas d’autre part à vous raconter mes démarches discrètes avec la municipalité de Tréveneuc en vue d’une fusion éventuelle. Dominique Blanc et Louis Gauffeny l’avaient évoquée et il fut convenu avec Dominique que j’approcherai Louis dans ce but en raison d’un lien particulier que j’avais avec lui. Louis était absolument convaincu de la logique de la finalité de la fusion mais assez vite nous avons flairé que les aspects subjectifs avec la population étaient incommensurables et en particulier du coté de la “petite commune”. Ses habitants ressentiraient le malaise de se faire manger, absorber… donc ne plus exister. Aussi, il est apparu que la seule possibilité pour que ça se fasse était que toutes les initiatives publiques viennent de la “petite commune” et en particulier les annonces. L’entrisme devait venir de Tréveneuc.

Ainsi, à Saint-Quay-Portrieux nous n’en avons jamais parlé en public, mais on a jamais entendu Tréveneuc évoquer le sujet. En fait quand Louis Gauffeny en a parlé avec des membres de son conseil municipal il a ressenti un peu plus qu’une gène, et il n’a pas insisté. Aussi lorsque j’ai entendu Georges Brézellec aborder le même sujet en conseil il y quelques mois, mettre les pieds dans le plat, je me suis dit que c’était la meilleure façon de faire échouer préventivement tout espoir. Pas sur le fond, ses propos étaient logiques, mais sur la forme. Dommage, nous partageons pas mal de choses avec Tréveneuc, un office du tourisme commun, toutes les eaux usées de Treveneuc sont collectées à la station d’épuration de Saint-Quay-Portrieux. Nos communes sont complémentaires sur d’autres aspects.

Bien entendu l’idée de déplacer le centre technique de Saint-Quay-Portrieux dans la ZA de Kertugal anticipait cette logique. Mieux, avec Louis Gauffeny on avait imaginé récupérer le coin des affaires limitrophe coté Tréveneuc qui aurait permis une belle économie par rapport au projet de réhabilitation actuel sur place. Mais c’était sans compter sur le conservatisme des élus.

Parlons intelligence : Et si Lantic rejoignait Binic Etables ? Et si Saint-Quay-Portrieux, Tréveneuc et Plourhan fusionnaient ? Pour ce dernier cas on comprend tous que ce serait logique et intelligent mais, allez l’expliquer aux maires de Saint-Quay-Portrieux et de Plourhan !

Nouveauté sur stquay.com : le flux RSS de denez.com

J’ai créé il y a quelques mois le site denez.com, un site généraliste et touche à tout, reflet de mes élucubrations, passions ou intérêts du moment. J’ai conservé stquay.com, surtout pour ses archives, et je continuerai de l’alimenter, mais seulement avec des sujets touchant la Bretagne.

Pour que vous ne vous perdiez pas entre ces deux sites, j’ai introduit dans le bandeau de droite de stquay.com un widget listant les titres des derniers articles parus sur denez.com. Il vous suffit pour les consulter de cliquer sur le sujet qui vous intéresse.

Bonne lecture.

Le serpent d’océan de Saint-Brévin

[copie d’un article paru dans denez.com le 1er mai 2016]

Installé depuis bientôt 4 ans à Saint-Brévin-les-pins, à la pointe du Nez-de-chien, là où la Loire rejoint l’océan Atlantique, le serpent de mer en aluminium de Huang Yong Ping (artiste contemporain français, né le 18 février 1954 en Chine), étale son immense squelette de 130 m de long dans la zone de marnage de l’estran de Mindin, face à Saint-Nazaire, ses chantiers navals et son pont à haubans.

DSCN1608R
vue vers l’ouest, en face la ville de Saint-Nazaire

DSCN1613R
vue vers l’est, en face les chantiers de l’Atlantique, à droite le pont de Saint-Nazaire

DSCN1623R
la forme du serpent rappelle celle du pont au second plan

DSCN1633Rvue depuis l’intérieur du serpent

DSCN1634Rremarquez les dents de la mâchoire inférieure, enfouie dans le sable.

Test des débits data (3G/4G) Free et Bouygues

Les débits de données mobiles (3G/4G) varient considérablement suivant la localisation et les opérateurs.

Je viens de lancer un test de débit en partage de connexion avec les paramètres suivants :

  • emplacement physique : 6 rue de Geniet à Saint-Quay-Portrieux
  • téléphone portable 1 : Nokia Lumia 635 connecté en H+ (3G+) avec carte Free Mobile (50 Go de data) et partage de connexion par WiFi
  • téléphone portable 2 : Nokia Lumia 635 connecté en H+ (3G+) avec carte Bouygues Telecom (20 Go de data) et partage de connexion par WiFi
  • ordinateur portable connecté aux téléphones par WiFi : Asus X200MA / Windows 10

Le test a été effectué sur le serveur Speedtest.net, 2 essais pour chaque opérateur :

IP ADDRESS DATE ZONE DOWNLOAD UPLOAD LATENCY SERVER
37.162.184.154 29/4/16 14:03 GMT 0.73 Mb/s 1.85 Mb/s 34 ms Free
37.162.184.154 29/4/16 14:05 GMT 0.66 Mb/s 1.71 Mb/s 33 ms Free
80.215.247.53 29/4/16 14:12 GMT 20.61 Mb/s 4.25 Mb/s 42 ms Bouygues
80.215.247.53 29/4/16 14:14 GMT 20.28 Mb/s 4.16 Mb/s 50 ms Bouygues

Hormis le temps de latence (ou ping), meilleur chez Free, les vitesses de téléchargement sont très nettement supérieures chez Bouygues par rapport à celles de Free. Cela est probablement dû au fait qu’à Saint-Quay-Portrieux, Free partage le réseau d’Orange, avec des restrictions de bande passante.

Au niveau téléphonie, j’ai observé que la qualité et le niveau du son sont très supérieurs chez Bouygues par rapport à Free, surtout pour mes interlocuteurs .

Mon classement des opérateurs mobiles à Saint-Quay :

  1. Bouygues Télécom
  2. Orange
  3. SFR et Free (pas assez d’éléments pour les départager)

Championnat de Bretagne de tir à l’arme ancienne

ArmeAncienneLe championnat départemental de tir à l’arme ancienne (poudre noire et chargement par la bouche) a eu lieu les 9 et 10 avril au stand de tir des “Tireurs Sportifs du Trieux”, au moulin à mer à Lézardrieux (cliquez sur l’image pour afficher un article de la Presse d’Armor consacré à cet événement). Plusieurs membres du TST sont d’ores et déjà qualifiés pour le championnat de Bretagne et pour le championnat de France. Le championnat de Bretagne se tiendra les 30 avril et 1er mai 2016 à Loudéac, et le championnat de France, du 1er au 5 juin 2016 à Bordeaux.
Les clubs de tir sportifs connaissent un regain d’intérêt de la part du public et notamment des jeunes, au point que certains clubs sont obligés de créer des listes d’attente pour les nouveaux adhérents. La Fédération Française de Tir a décidé la construction à Châteauroux, sur une ancienne base militaire de l’OTAN, déjà équipée d’un pas de tir, d’un centre national de tir sportif. La pose de la première pierre s’est déroulée le 31 mars 2016. Le “Centre de La Martinerie” devrait accueillir en août 2017 le Championnat du monde de Tir Sportif de Vitesse (IPSC). Les bases militaires désaffectées représentent des opportunités à saisir pour l’implantation des clubs de tir sportifs.

Ce projet, entièrement porté par la Fédération française de tir, permettra à celle-ci de s’implanter sur l’ancienne zone militaire de La Martinerie. Ce stand, sans équivalent en Europe, permettra de pratiquer près de 60 disciplines différentes.
Vous trouverez sur le site denez.com (cliquer sur le menu déroulant “Tir Sportif”) quelques pages consacrées aux armes et à la pratique du tir sportif. Cette rubrique est en cours de développement.