L’Oursin Vert du Goëlo

The rabbit mower and the green urchin.

tondeuse-lapinJ’ai reçu par mail de Noël Pierre, l’Oursin Vert, la publication « hasardomadaire » du groupe local du Goëlo d’Europe Ecologie-Les Verts Bretagne. Un numéro spécial consacré à la fusion Binic – Etables-sur-Mer. Cliquez sur le lapin pour l’ouvrir.

La photo de la tondeuse lapin a été extraite de la publication. Ça me rappelle un dessin (Reiser ?) un caddie de supermarché avec un lapin ou un mouton.

More custom lawn mowers here :
http://ca.complex.com/sports/NaN/Invalid%20date/custom-lawn-mowers/

Linky : faut-il avoir peur du compteur jaune ?

In 2013, U.S. electric utilities had 51,924,502 advanced (smart) metering infrastructure (AMI) installations.1 About 89% were residential customer installations.

compteur-intelligent-linkyLe compteur Linky utilise la technique CPL, inventée dans les années 1930 et utilisée à partir des années 1960 pour les interphones domestiques, les commandes de volets roulants, de portails, puis à partir des années 1980 pour la relève de compteurs, et depuis l’avènement de la micro informatique, pour relier les ordinateurs entre eux ou au modem, sans passer par le WiFi.

Aux Etats-Unis, en 2013, plus de 50 millions de compteurs intelligents étaient installés, dont 89% chez des particuliers.

J’ai reçu plusieurs mails m’avertissant, vidéo youtube à l’appui, du danger  de ces nouveaux compteurs électriques intelligents ERDF “Linky”.

Comme cette vidéo youtube datant de mars 2014, qui se veut technique :

Ou celle-ci, dans le genre pleurnichard :

Pour comprendre, je vais d’abord rappeler les fréquences radioélectriques les plus courammment utilisées :

Emetteur-allouis3Courant électrique alternatif : 50 hz
Fréquence porteuse Linky : 63 300 hz à 74 000 hz
Oreille humaine : 20 à 20 000 hz
France Inter grandes ondes : 162 000 hz
Radios FM : 88 000 000 à 108 000 000 hz
Téléphones cellulaires : 800 000 000 à 2 600 000 000 hz

Si vous avez écouté la première vidéo, vous aurez entendu qu’on y parle d’une fréquence de modulation de 395 khz ou 395 000 hz. D’après un document ERDF (lien de téléchargement), ce serait une fréquence plus basse : 63 300 hz à 74 000 hz.

Je ne crois pas qu’il faille s’alarmer de l’installation de ces compteurs, car les puissances mises en jeu par cette modulation de courant sont très faibles, si on les compare à la puissance d’un téléphone sans fil ou d’un téléphone cellulaire tenu contre l’oreille, au champ magnétique créé par tous les fils électriques qui parcourent une habitation, ou au champ électrique énorme généré par l’émetteur France Inter d’Allouis, dans le Cher, avec une puissance de 2 000 000 watts et une fréquence de 162 000 hz. Depuis que cet émetteur existe (septembre 1938), on n’a pas recensé une mortalité anormale dans la commune d’Allouis ou dans les communes environnantes, pourtant, à proximité de l’émetteur, un brin de fil électrique relié à une ampoule suffit à la faire briller.

combiné-dartyLe rayonnement électromagnétique le plus important auquel nous pouvons être soumis n’est pas le jeu d’antennes GSM installées sur le toit d’en face, le rayonnement le plus important, est engendré par le téléphone que vous portez à l’oreille. Les téléphones portables ajustent automatiquement la puissance d’émission en fonction de la distance à l’antenne relais. Autrement dit, plus vous êtes près d’une antenne, moins votre téléphone émet de puissance et moins votre cerveau absorbe d’ondes électromagnétiques. Aussi, si vous êtes loin d’une antenne, je vous conseille d’acheter pour quelques eurostiliser un combiné de téléphone que vous raccorderez à votre GSM.

cashier salary benchmark

P1090490RIn previous articles, I aired the high grocery prices in Florida (USA), compared to France (EU). The next step was to benchmark the salaries for the same job, like a cashier, in two similar retail stores. My host in Cedar Groves told me that a cashier would make $ 30 000 a year. I had to check it out and eventually I found a website, www.glassdor.com, which provides for each company the salaries for various jobs, and the feedback of the staff.

Dans les deux articles précédents, j’ai souligné la différence de prix entre la Floride et la France. L’étape suivante consistait à comparer les salaires pour un même emploi, comme celui de caissier, dans deux magasins identiques. Mon hôte à Cedar Groves m’a dit qu’une caissière gagnait 30 000 $ par mois. J’ai voulu vérifier et j’ai fini par trouver un site, www.glassdoor.com, qui donne pour chaque entreprise les salaires pour différents emplois, ainsi que les évaluations des employés.

In order to retrieve the information that I needed, I had to provide some data about my previous activities, that I did. I took two very similar companies : “the home depot” in the USA and “Leroy Merlin” in France (EU). And two similar jobs : cashier.

Pour pouvoir récupérer ces informations, j’ai dû saisir des données sur mes activités, ce que j’ai fait. J’ai pris deux sociétés comparables : “the Home Depot” aux Etats-Unis et “Leroy Merlin” en France (UE). Et deux emplois similaires: caissier.

A cashier working at Home Depot makes $9 an hour, the total compensation being $18,577 a year.

Un(e) caissièr(e) travaillant chez Home Depot est rémunéré(e) 9 $ l’heure, avec une rémunération totale de 18 577 $ par an.

A cashier working at Leroy-Merlin makes 1483 € a month, that should make 17 796 € a year, benefits not included. Leroy-Merlin is opened on Sundays, like most US stores which are opened 7 days a week, often between 9am and 10 pm, versus 6 days a week, between 9 am and 8 pm for most French stores (Arabic groceries excluded).

LEROY MERLINUn(e) caissièr(e) travaillant à Leroy-Merlin gagne 1483 € par mois, soit 17 796 € par an, primes non comprises (?). Leroy-Merlin est ouvert le dimanche, comme la plupart des magasins américains, ouverts 7 jours par semaine, souvent de 9 heures à 22 heures, contre 6 jours par semaine, de 9 heures à 20 heures pour la plupart des magasins français (épiceries arabes exclues).

With the exchange rate, the salaries should be identical.

Avec le taux de change, les salaires devraient être identiques.

But when it comes to pension plans, social security, health insurance, net revenue and income taxes, I have no idea who from the American or the French gets the most money at the end.

Mais pour ce qui est des régimes de retraite, de la sécurité sociale, de l’assurance maladie, des charges salariales et des impôts, je ne sais pas qui de l’américain ou du français obtient le plus d’argent à la fin.

Stay tuned…

A suivre…

© photo Home Depot : Denis Roques
© photo Leroy-Merlin : lanouvellerepublique.fr

Qu’est-ce qu’on a pour 31$ chez Publix ?

Hier je vous avais montré ce qu’on pouvait acheter avec 31 € dans un supermarché français. L’article était plutôt destiné à mes amis américains. Aujourd’hui, pour mes compatriotes, voici ce qu’on peut trouver pour sensiblement le même prix dans un supermarché américain, Publix en occurrence :

PUBLIX1 livre d’asperges : 4,61 $
1 bouteille de 1,5 litres de pinot gris Mondavi : 7,99 $ (y/c remise de 1 $)
1 tube de dentifrice Pepsodent : 0,99 $ (le moins cher, de loin)
3 poireaux moyens (1,69 € pièce) : 5,07 $
1 flacon de tabasco grand format : 3,79 $
1 oignon rouge (2,29 $ la livre) : 2,06 $
4 tomates italiennes (2,49 € la livre) : 1,47 $
3 cœurs de laitue romaine : 3,99 $

Une livre correspond à 0,45 kg, à ces prix s’ajoute en caisse une taxe de 0,60 $, soit environ 1,9 %.

Ce sont surtout les fruits et les légumes qui sont chers, c’est surprenant dans une région chaude où tout devrait pousser (cependant à part les cocotiers, je n’ai vu aucun verger ni potager), et qui est si proche de pays exportateurs à bas prix (Amérique du Sud). Au Canada où je suis allé souvent, j’avais été étonné par le faible prix des fruits et des légumes. Une des raison des prix élevés est peut-être liée à la bonne qualité des produits, à la présentation, aux magasins plutôt haut de gamme avec des allées larges et beaucoup de personnel aux petits soins : on vous accueille systématiquement par un « how are you ? », on vous met vos achats dans des sacs en plastique et un employé vous les dépose dans votre caddie, qui n’est pas consigné et que vous n’êtes pas obligé de rapporter à son point de départ.

Il y a une dizaine d’années, mon ami de Chicago qui était venu me rendre visite à Paris, s’étonnait qu’on doive remplir soi-même les sacs et rapporter les caddies, il m’avait dit : avec le nombre important de chômeurs que vous avez en France, pourquoi vous privez-vous de ces emplois ? C’est peut-être la rançon des prix bas.

What do you get for $35 in a French grocery store ?

This post is for my American friends.

Back from Florida (USA) where I spent three weeks with the best friends ever, I bought some groceries at the nearest store. Here’s what I got for $35 (€31.09) :

De retour de Floride où j’ai passé trois semaines avec mes meilleurs amis, j’ai acheté quelques victuailles au LIDL en bas de chez moi. Voici ce que j’ai pu acheter pour 31.09 € :

P1090884R

From left to right, from top to bottom :

LIDLIceberg lettuce : 0.89 € – Greek strawberry yogurts : 1.39 € – Beer pack 6 : 2.05 € – 1 liter fresh milk – 1 liter Perrier water – 1 bottle Cabernet Sauvignon from Chile : 2.49 € – 1 bottle Sauvignon France : 1.99 € – 1 bottle Chardonnay France : 1,99 €

Lipton Yellow 25 tea bags : 1.15 € – Brussels sprouts 1 kg : 1.59 € – Kiwi 1 kg : 1.79 € – Mozzarella cheese : 0.55 € – Camembert cheese : 1.45 € – Smoked salmon from Norway : 3.39 €

3 French croissants : 0.29 € each – Crême fraîche 0.5 liter : 1.09 € – Cherry tomato 250 g : 0.79 € – Maccheroncini : 0.79 € – 2 Wasabi peanuts : 1.48 € – Wasabi cashew nuts : 1.39 € – Butter slightly salted 250 g : 1.12 €

Cutting board : 0.99 € – baguette rustique : 0.59 €.

All prices include tax : 5.5 % on 21.58 = 1.13 € & 20 % on 9.51 = 1.59 €.

I found food very expensive in Florida, compared to France, that’s the reason why I decided to write this post. I’m trying to compare the purchasing power in the United States and in France, comparing also salaries, benefits and taxes, I’ll let you know the results or my searches.

J’ai trouvé la nourriture très chère en Floride, par rapport à la France, c’est la raison pour laquelle j’ai écrit cet article. J’essaie de comparer les pouvoirs d’achat aux Etats Unis et en France, en comparant aussi les salaires, les avantages et les impôts, je vous livrerai bientôt le résultat de mes recherches.

en attendant l’USB type C

Waiting for USB-C.

The USB Type-C connector was introduced alongside the USB 3.1 spec in late 2014. Truly embracing the “Universal” part of Universal Serial Bus, it will eventually replace all current USB connectors, including the traditional USB-A connector, USB-B, and Micro-B.

usb_typesÇa fait plus d’un an que le connecteur USB de type C a été lancé, mais ça prendra du temps avant qu’il se généralise sur tous les appareils. C’est quoi ce nouveau truc, à quoi ça sert ? On reprend d’abord depuis le début, rapidement :

USB, est l’abréviation de Universal Serie Bus, la traduction française, inusitée est “Bus Universel en Série”,  en français on n’utilise pas l’abréviation BUS, mais l’américaine USB. Cette norme, lancée en 1996, permettait au début de connecter (à chaud) des périphériques informatiques à un ordinateur, et progressivement des téléphones portables, des appareils photos, des tablettes, sa paire 5 volts continu (1 à 2 ampères) permet également d’alimenter toutes sortes d’appareils électriques ou électroniques (cigarettes), on trouve un peu partout le port USB type A femelle, sur les voitures, dans les aéroports, les avions, etc.

Le connecteur le plus connu est donc le type A, plat et large, le type B, de forme carrée, est destiné à l’appareil hôte, on le trouve souvent sur les imprimantes et les scanners. Le type B a été décliné en mini USB (disques dures externes, scanners) et micro USB (téléphones portables, appareils photo). Progressivement, les alimentations des téléphones portables utilisent la norme micro-B, recommandée par la CEE.

Les connecteurs de type A avaient au départ 4 conducteurs : 2 fils pour le courant (0 et +5 volts) et 2 fils pour les données, c’étaient les normes USB 1.1 et 2.0. La norme suivante, l’USB 3.0 fait appel à deux paires supplémentaires pour les données, qui permettent de prendre en charge le transfert asynchrone bidirectionnel de données en full-duplex au lieu de la méthode d’interrogation de USB 2.0 en half-duplex, du coup ça va beaucoup plus vite.

Fort heureusement l’USB 2.0 et 3.0 sont compatibles, à ceci près que si le port, le câble ou l’appareil sont en USB 2.0, l’échange de données s’effectuera par deux fils, à la vitesse de l’USB 2.0.

Le truc casse-pieds avec les prises USB, c’est qu’il y a un sens pour les brancher, et ce n’est pas évident, et qui plus est, si on force, ça peut casser.

Alors un gros malin a eu trois idées en même temps :
1) uniformiser les différents connecteurs USB, type A, type B, mini, micro, etc.
2) concevoir une prise qui se branche indiféremment dans les deux sens, comme une prise de courant sans terre française (les prises américaines sont polarisées).
3) permettre à cette prise d’alimenter des appareils de puissance, jusqu’à 100 Watts.

Ça a donné naissance au connecteur USB-C utilisé avec le standard USB 3.1. un connecteur de la taille d’un mini USB. Englobant enfin le concept “universel” de sa dénomination Universal Serial Bus, il est prévu qu’il remplace tous les connecteurs USB actuels, notamment les USB-A, USB-B et Micro-B.

Avant qu’il se généralise, ça va prendre quelques années, le temps que les fabricants s’y mettent, que nous changions nos ordinateurs, téléphones portables, appareils photo, imprimantes, etc., les anciennes normes et connecteurs vont perdurer.

USB-bleu-noirAlors en attendant, je vous donne le truc pour reconnaître un port ou une clé de type USB 2.0 (4 fils et lent) et USB 3.0 (8 fils et super rapide), de type A ou de type B : il suffit de regarder l’embout (la languette en plastique) : s’il est bleu, c’est de l’USB 3.0, s’il est noir ou blanc, c’est de l’USB 2.0, ou de l’USB 1.1. (en principe, l’USB 1.1 est blanc et le 2.0 noir, mais tous les constructeurs ne respectent pas la règle). Sur la photo de cet ordinateur portable, on distingue à gauche un port USB 2.0 et à droite un port USB 3.0.

Schwa ou ə culbuté et accent tonique

this post is about american english pronunciation

Pour ceux qui ont appris l’anglais, le Ə, ça doit vous rappeler la phonétique, avec toutes ses lettres bizzares. Pas sûr que ça ait aidé des générations d’enfants à prononcer correctement la langue de Donald et Mickey. Cependant, le petit e tourné de 180° est un des signes les plus utilisés, car il correspond au son le plus courant de la langue anglaise, on le retrouve typiquement dans les syllabes non accentuées. On l’appelle un “schwa”.

Dans l’exemple ci-dessous, il correspond à la voyelle “o” de la première syllabe, après le p ou le t. Cliquer sur la patate ou sur la tomate pour entendre la prononciation :

potato potato et tomato tomato.

La syllabe qui porte l’accent tonique est la deuxième : po-ta-to, to-ma-to, la première syllabe est faible, le o se prononce à peine, un peu comme un e muet en français, l’accent est donné sur la deuxième syllabe, qui doit être plus longue et plus aigüe que les deux autres. Si vous mettez à tort l’accent tonique sur la première syllabe, po-ta-to, to-ma-to, et qu’en plus vous prononcez le o, comme dans le français tomate, il est fort probable qu’on ne comprendra pas ce que vous dites.

Au niveau des consonnes, remarquez que le premier t de potato se prononce t, alors que le deuxième se prononce d, comme le deuxième t de tomato (american english).

En anglais, il n’y a pas de bijection* entre l’oral et l’écrit, comme c’est le cas en allemand par exemple. Du coup, si l’on ajoute en plus toutes les subtilités des prépositions, l’anglais n’est une langue facile qu’en apparence. Pour ma part je me demande souvent si les lettres a et i doivent être prononcée comme des monophtongues ou des diphtongues, et je me trompe parfois sur la position de l’accent tonique.

A propos de diphtongues, le hiatus n’en est pas une, puisque c’est la juxtaposition de deux voyelles, mais savez-vous prononcer le mot hiatus en anglais ?

* plusieurs mots peuvent s’écrire différemment et se prononcer de la même façon, et la prononciation des voyelles et de certaines consonnes n’est pas déductible pour les non-locuteurs, alors qu’en allemand, on ne demandera jamais à quelqu’un d’épeler un mot prononcé, comme on ne demandera jamais comment prononcer un mot, il n’y a pas d’ambiguité.

PS : je ne suis pas linguiste, aussi si j’ai écrit des sottises, merci de me le signaler, sur ce blog ou par mail.

les bienfaits de la coriandre

The amazing health benefits of cilantro.

North Americans like cilantro. While in French, seeds and coriander leaves have the same name, in North America, coriander leaves are called cilantro, from the Spanish name. While Coriander (leaves) are sometimes called Arab parsley. If you run out of parsley, use cilantro, it might even be better.

Les américains font une grande consommation de feuilles de coriandre. Alors qu’en français, les graines et les feuilles de coriandre portent le même nom, en Amérique du Nord, on distingue coriander seeds (les graines de coriandre) et cilantro (mot d’origine espagnole), les feuilles. La coriandre (les feuilles) est parfois désignée en français sous l’appellation persil arabe, car les arabes et notamment les maghrébins en font une grande consommation, et les boucheries halal parisiennes en ont tous les jours de la fraîche, à un prix dérisoire.

CilantroHealth

A day trip to the Keys

Escapade d’une journée aux Keys, ce chapelet d’un millier d’îles et d’îlots qui ceinture le sud est de la Floride de Miami, avec Virginia Key, jusqu’à Key West dans le golfe du Mexique. Aujourd’hui nous ne sommes pas allés jusqu’à Key West, mais seulement jusqu’à Islamorada, une des îles sablonneuses du nord de l’archipel :

FloridaKeys

Départ à 9h30 de Plantation, une autoroute relie les Keys, de Key Largo à Key West :

P1090602S

La mangrove :

P1090543R

Le restaurant où nous avons déjeuné :

P1090657R

L’antenne gâche un peu le paysage, mais je n’ai pas eu le temps de l’effacer :

P1090647R

Cocotiers à profusion :

P1090731R

Beaucoup d’oiseaux, comme ces pélicans, j’en ai vu beaucoup voler, mais l’appareil photo n’était pas prêt, il y a cependant un pélican en vol en bas à gauche de la photo :

P1090717R

Retour à 18h15 à Coral Springs, j’ai attrapé un coup de soleil sur le front.

Les méduses bleues de la plage de Hollywwod

The blue jellyfishes on Hollywood beach

(Ce n’étaient pas des méduses, cf.erratum à la fin de l’article.)

En les voyant pour la première fois, j’ai cru que c’étaient des ballons en ou des bouts de plastique. Mais non, ce sont des petites méduses bleues échoués sur la plage, il y en avait beaucoup jeudi matin sur la plage de Hollywood, dans la laisse de marée, sans doute en raison de la tornade qui avait soufflé dans la matinée :

P1090377R

Détail d’une de ces méduses bleue, vue de dessus :

P1090397R

Vue de côté :

P1090398R

Et pour finir, une nature morte :

P1090411R

Erratum : je les avais prises pour des méduses ce n’en étaient pas, ce sont des siphonophore marins, voici ce que dit Wikipédia à leur sujet :

« La Galère portugaise, Physalie ou Vessie de mer (Physalia physalis) est une espèce de siphonophore marin, c’est-à-dire une colonie comportant quatre types de polypes1 soutenue en surface par un flotteur de 10 à 20 cm. Malgré les apparences, ce n’est pas une sorte de méduse.

Elle fait partie du neuston, cette catégorie d’organismes aquatiques liés à la surface, et de ce que le biologiste marin Alister Hardy avait décrit sous le nom de « The Blue Fleet » (La Flottille Bleue), aux côtés de deux autres cnidaires : la Porpite (Porpita porpita) et la Vélelle (Velella velella). De ce fait, bien qu’elles vivent habituellement dans les mers tropicales et subtropicales, les vents dominants peuvent les déporter sur de grandes distances, notamment vers les côtes européennes où l’on assiste certaines années à des échouages massifs »