Test des débits data (3G/4G) Free et Bouygues

Les débits de données mobiles (3G/4G) varient considérablement suivant la localisation et les opérateurs.

Je viens de lancer un test de débit en partage de connexion avec les paramètres suivants :

  • emplacement physique : 6 rue de Geniet à Saint-Quay-Portrieux
  • téléphone portable 1 : Nokia Lumia 635 connecté en H+ (3G+) avec carte Free Mobile (50 Go de data) et partage de connexion par WiFi
  • téléphone portable 2 : Nokia Lumia 635 connecté en H+ (3G+) avec carte Bouygues Telecom (20 Go de data) et partage de connexion par WiFi
  • ordinateur portable connecté aux téléphones par WiFi : Asus X200MA / Windows 10

Le test a été effectué sur le serveur Speedtest.net, 2 essais pour chaque opérateur :

IP ADDRESS DATE ZONE DOWNLOAD UPLOAD LATENCY SERVER
37.162.184.154 29/4/16 14:03 GMT 0.73 Mb/s 1.85 Mb/s 34 ms Free
37.162.184.154 29/4/16 14:05 GMT 0.66 Mb/s 1.71 Mb/s 33 ms Free
80.215.247.53 29/4/16 14:12 GMT 20.61 Mb/s 4.25 Mb/s 42 ms Bouygues
80.215.247.53 29/4/16 14:14 GMT 20.28 Mb/s 4.16 Mb/s 50 ms Bouygues

Hormis le temps de latence (ou ping), meilleur chez Free, les vitesses de téléchargement sont très nettement supérieures chez Bouygues par rapport à celles de Free. Cela est probablement dû au fait qu’à Saint-Quay-Portrieux, Free partage le réseau d’Orange, avec des restrictions de bande passante.

Au niveau téléphonie, j’ai observé que la qualité et le niveau du son sont très supérieurs chez Bouygues par rapport à Free, surtout pour mes interlocuteurs .

Mon classement des opérateurs mobiles à Saint-Quay :

  1. Bouygues Télécom
  2. Orange
  3. SFR et Free (pas assez d’éléments pour les départager)

Championnat de Bretagne de tir à l’arme ancienne

ArmeAncienneLe championnat départemental de tir à l’arme ancienne (poudre noire et chargement par la bouche) a eu lieu les 9 et 10 avril au stand de tir des “Tireurs Sportifs du Trieux”, au moulin à mer à Lézardrieux (cliquez sur l’image pour afficher un article de la Presse d’Armor consacré à cet événement). Plusieurs membres du TST sont d’ores et déjà qualifiés pour le championnat de Bretagne et pour le championnat de France. Le championnat de Bretagne se tiendra les 30 avril et 1er mai 2016 à Loudéac, et le championnat de France, du 1er au 5 juin 2016 à Bordeaux.
Les clubs de tir sportifs connaissent un regain d’intérêt de la part du public et notamment des jeunes, au point que certains clubs sont obligés de créer des listes d’attente pour les nouveaux adhérents. La Fédération Française de Tir a décidé la construction à Châteauroux, sur une ancienne base militaire de l’OTAN, déjà équipée d’un pas de tir, d’un centre national de tir sportif. La pose de la première pierre s’est déroulée le 31 mars 2016. Le “Centre de La Martinerie” devrait accueillir en août 2017 le Championnat du monde de Tir Sportif de Vitesse (IPSC). Les bases militaires désaffectées représentent des opportunités à saisir pour l’implantation des clubs de tir sportifs.

Ce projet, entièrement porté par la Fédération française de tir, permettra à celle-ci de s’implanter sur l’ancienne zone militaire de La Martinerie. Ce stand, sans équivalent en Europe, permettra de pratiquer près de 60 disciplines différentes.
Vous trouverez sur le site denez.com (cliquer sur le menu déroulant “Tir Sportif”) quelques pages consacrées aux armes et à la pratique du tir sportif. Cette rubrique est en cours de développement.

A Béziers des tests d’ADN pour repérer les propriétaires de chiens qui ne ramassent pas les crottes

Il y a 63 ans, le 25 avril 1953, James Watson et Francis Crick établissaient la structure en double hélice de l’ADN. Ils ne s’attendaient pas à ce que leur découverte permette un jour de pister les propriétaires de chiens indélicats.

BioPet_Lab_092015-33Le maire de Béziers, Robert Ménard, a annoncé vendredi vouloir lutter contre les déjections canines en fichant les chiens de la commune, via des prélèvements ADN, afin de verbaliser les maîtres, même lorsqu’ils ne sont pas pris en flagrant délit. Les policiers municipaux réaliseront les prélèvements qui seront envoyés au laboratoire bordelais Animagene, spécialisé dans l’analyse génétique animale, avec qui la ville va signer un contrat forfaitaire de 50 000 euros pour une année.

Dans un premier temps, à partir d’octobre, la mesure ne sera appliquée qu’en centre ville où elle concernera 1000 à 1500 animaux. Chaque propriétaire de chien sera invité à aller chez son vétérinaire, qui réalisera un prélèvement d’ADN, transmis au laboratoire qui enregistrera l’animal dans la base de données.

Les kits seront fournis gratuitement aux praticiens par le laboratoire. Dans les zones concernées, les propriétaires de chiens devront avoir sur eux les papiers de leur animal pour répondre à tout contrôle. Si le propriétaire du chien refuse les prélèvements ou bien n’a pas de carte de “circulation”, il s’exposera à une amende de 38 euros. L’amende pour le non ramassage de déjections pourra aller jusqu’à 450 euros.

La décision de la Mairie de Béziers a créé la surprise. Pourtant cette méthode d’identification des propriétaires de chiens indélicats n’est pas nouvelle. Elle est utilisée aux Etats-Unis dans un certain nombre de résidences fermées et de copropriétés. Voir le site web du laboratoire PooPrints, une émanation des laboratoires BioPet. Dans le grand Londres, à Barking et Dagenham, une démarche similaire a été initiée il y a un an.

Nul doute que cette nouvelle méthode se répandra petit à petit, sous la pression des laboratoires qui trouveront là un nouveau marché à développer. Il ne restera plus qu’à inciter les décideurs avec un peu de lobbying et quelques gracieusetés pour que les syndics de copropriété emboîtent le pas.

Le fait que l’initiateur soit un homme politique proche du Front National risque de retarder la généralisation de la méthode. Quand Patrick Balkany a équipé la ville de Levallois de caméras de vidéo surveillance, les élus socialistes avaient dénoncé le système, pour l’adopter quelques années plus tard.

Fourrières automobiles, caméras de vidéo surveillance, radars routiers, fichage de l’ADN, des secteurs juteux et en pleine expansion, au détriment de notre liberté et de notre porte-monnaie.

Une vidéo anglaise sur la mise en place de la méthode à Barking, avec le laboratoire PooPrints :

Risque allergique faible dans la pointe bretonne

Departements_de_FranceAlors que près de 30% des Français ont les yeux qui piquent, le nez et la gorge irrités et parfois du mal à respirer en raison des pollens des arbres, essentiellement les bouleaux, mais aussi les charmes, les chênes et les platanes, les trois départements de la pointe bretonne sont relativement épargnés.

L’Île de France, en revanche, connaît un pic allergique de niveau 5 (sur 5) concernant le bouleau, un arbre omniprésent dans les parcs et les jardins. Compte tenu de son niveau allergisant et du pourcentage de la population touchée, il serait bon de limiter les plantations des espèces d’arbres les plus allergisantes à proximité des habitations.

Risque allergique :  : nul   : très faible   : faible   : moyen   : élevé   : très élevé

Vous trouverez des informations très détaillées sur le risque allergique lié à chaque pollen sur le site pollens.fr. Une station de mesure est installée à l’hôpital Le Foll à Saint-Brieuc, qui répertorie les espèces les plus allergisantes et donne pour chacune d’elles un histogramme du niveau de pollinisation, pour l’année en cours et pour les années passées. Cliquer sur l’image ci-dessous pour afficher la carte interactive du RNSA, puis cliquer sur un taxon pour afficher son histogramme :

Saint-Brieuc
_top-logo

Multiplex, Canaux, Fréquences et Chaînes TNT

Les-six-multiplex-_-CSAPour s’y retrouver au milieu des Multiplex (groupement de chaînes), Canaux (que vous retrouverez dans les réglages de votre télévision), Fréquences (associée au canal), n° de chaîne (attribué automatiquement) et Chaînes (nom de la chaîne). Ne pas confondre le numéro du canal et le numéro de la chaîne. Le tableau ci-dessous correspond à l’émetteur de Saint-Pern, au Nord-Est de Rennes :

Multiplex Canal Fréquence Chaîne
R1 21 474 MHz 2 France 2
3 France 3
14 France 4
19 France Ô
R2 40 626 MHz 8 D8
15 BFM TV
16 iTÉLÉ
17 D17
18 Gulli
R3 27 522 MHz 4 Canal+
26 LCI
41 Paris Première
42 Canal+ Sport
43 Canal+ Cinéma
45 Planète+
R4 49 698 MHz 5 France 5
6 M6
7 Arte
9 W9
22 6ter
R6 24 498 MHz 1 TF1
10 TMC
11 NT1
12 NRJ 12
13 La Chaîne parlementaire
R7 46 674 MHz 20 HD1
21 L’Équipe 21
23 Numéro 23
24 RMC Découverte
25 Chérie 25

 

Réception TNT HD et DVB-T à Saint-Quay-Portrieux

La liste des chaînes TNT captées à Saint-Quay-Portrieux est la suivante :

chaîne type chaîne type chaîne type
1 TF1 TV 22 6ter TV 811 BBC Radio 3 Radio
2 France 2 HD TV 23 NUMERO 23 TV 812 BBC Radio 4 Radio
3 FR3 Bretagne TV 24 RMC Découverte TV 813 BBC Radio 4Ex Radio
4 CANAL+ crypt‚ 25 Chérie 25 TV 814 BBC RB0 TV
5 France 5 TV 26 LCI TV 815 BBC RB1 TV
6 M6 TV 35 TVR TV 816 BBC Red Button TV
7 Arte TV 41 PARIS PREM. crypté 817 BBC TWO TV
8 D8 TV 42 CANAL+ SPORT crypté 818 BBC World Sv. Radio
9 W9 TV 43 CANAL+ CIN. crypté 819 CBBC TV
10 TMC TV 45 PLANETE+ crypté 820 Cbeebies TV
11 NT1 TV 800 BBC 6 Music Radio 821 Channel 4 TV
12 NRJ12 TV 801 BBS Asian Net. Radio 822 Channel 4+1 TV
13 LCP TV 802 BBC FOUR TV 823 Channel 5 TV
14 France 4 HD TV 803 BBC NEWS TV 824 E4 TV
15 BFM TV TV 804 BBC ONE CI TV 825 Film4 TV
16 i<TELE TV 805 BBC Parliament TV 826 ITV TV
17 D17 TV 806 BBC R1X Radio 827 ITV2 TV
18 Gulli TV 807 BBC RSL Radio 828 ITV3 TV
19 France Ô HD TV 808 BBC R5SX Radio 829 ITV4 TV
20 HD1 TV 809 BBC Radio 1 Radio 830 More 4 TV
21 L’ɐquipe 21 TV 810 BBC Radio 2 Radio  pas de signal :  TV

TNTHDLe changement des chaînes TNT s’est fait cette nuit. Je n’étais pas encore couché et un message s’est affiché sur l’écran me demandant si je voulais mettre à jour les chaînes, ce que j’ai fait. Les nouvelles chaînes françaises se sont affichées, mais j’ai perdu les chaînes anglaises auxquelles j’avais assigné les numéros 51 à 66. J’ai relancé la recherche de chaînes et ce coup-là, c’est Tf1 qui avait disparu. J’ai essayé encore deux fois sans succès et je suis allé me coucher.

J’ai allumé le téléviseur ce matin, j’ai lancé la recherche des chaînes, toutes les françaises étaient présentes, y compris Tf1.

Pour les anglaises, la recherche automatique ne m’a pas permis de trouver toutes les chaînes, aussi j’ai recherché sur internet les canaux d’émission de l’émetteur de Fremont Point, sur l’île de Jersey. Fremont émet sur 3 canaux : 41, 44 et 47 :

 Fréquence Canal  Puissance Opérateur  Système
 634 MHz  41  3,2 kW  Digital 3&4  DVB-T
 658 MHz  44 3,2 kW  BBC A  DVB-T
 682 MHz  47  3,2 kW  BBC B  DVB-T2

DVBTJe reçois bien les canaux 41 et 44, mais pas le 47, peut-être parce que mon téléviseur n’est pas compatible avec la toute récente norme DVB-T2.

Le canal 41 diffuse 10 chaînes TV : Channel 4, Channel 4+1, Channel 5, E4, Film4, ITV, ITV2, ITV3, ITV4 et More 4.

Le canal 44 diffuse 21 chaînes TV et Radio : BBC 6 Music, BBS Asian Net., BBC FOUR, BBC NEWS, BBC ONE CI, BBC Parliament, BBC R1X, BBC RSL, BBC R5SX, BBC Radio 1, BBC Radio 2, BBC Radio 3, BBC Radio 4, BBC Radio 4Ex, BBC RB0, BBC RB1, BBC Red Button, BBC TWO, BBC World Sv., CBBC et Cbeebies.

La recherche automatique ne m’a pas permis de mémoriser le canal 41, sans doute parce que les paramètres de mon téléviseur sont réglés sur la France, aussi j’ai effectué une recherche manuelle de ce canal et ça m’a ajouté les 10 chaînes correspondantes.

Les chaînes anglaises occupent les positions 800 à 830, j’aurais pu leur réassigner les positions 50 à 80, mais à chaque mise à jour elles seraient revenues à partir de la position 800.

Les Quinocéens ont la chance formidable de recevoir ces chaînes anglaises, la plupart de ces chaînes ne sont diffusées ni sur l’ADSL, ni par satellite, ni sur internet. Les chaînes de la BBC sont présentes sur internet, mais en dehors du Royaume Uni, un blocage d’adresse empêche de les recevoir.

Pour recevoir les chaînes anglaises, il suffit de faire pivoter son antenne d’un quart de tour (90°) vers le nord, ou d’ajouter une deuxième antenne orientée vers l’émetteur de Fremont Point sur l’île de Jersey.

Le GR 34, chemin de ronde ou sentier des douaniers

Un des charmes des côtes bretonnes est le GR 34, ce chemin de grande randonnée, qui fait tout le tour de la péninsule, du Mont Saint-Michel jusqu’à la limite de la Loire Atlantique. Un chemin envié par les habitants de la Côte d’Azur qui sont souvent privés de l’accès à la mer par les propriétés privées qui s’étendent jusqu’aux plages ou jusqu’au bord des falaises.

Ce GR 34, tracé en bord de falaise, entre les propriétés privées et le domaine public maritime, est fragile, l’érosion due aux précipitations en haut de la falaise et à la mer en pied, le grignotent inexorablement. Et ça s’éboule inexorablement, de façon parfois spectaculaire.

A Saint-Quay-Portrieux, les falaises sont constituées de roches plutoniques magmatiques appelées “Gabbro” et “Diorite”, disons pour simplifier que c’est du genre “Granite”. Ces roches sont parfois très altérées, surtout le Gabbro, au point qu’elles forment une espèce de conglomérat sablo-graveleux, appelé “arènes granitiques”, du nom latin  “arena”, qui désigne le sable (d’où le mot arènes, espace recouvert de sable). Le sable grossier, utilisé dans les allées, vendu ici sous le nom de “grou” est en fait une arène granitique. Cette arène granitique a peu de résistance et peu de cohésion, et une fois qu’elle est mouillée, par exposition aux vagues ou aux intempéries, elle se désagrège, elle se dissout, provoquant des effondrements.

On sait depuis longtemps conforter les falaises. Il faut d’abord bloquer le pied, pour le protéger et l’empêcher de glisser, puis protéger le parement. Autrefois on employait des “perrés”, des revêtements en pierres adossés à la falaise à stabiliser, avec un fruit important. Beaucoup de falaises ou de voies en tranchées à Saint-Quay sont équipées de perrés. Avec parfois mise en place d’arcs de décharge, comme dans la tranchée du bas de l’avenue Bocuze.

Il y a une dizaine de jours, un glissement de terrain a été constaté, sur le GR 34, au droit de l’hôtel Ker Moor, indications en rouge sur la photo ci-dessous. Il y a six ans, la falaise avait glissé juste à côté, indications en bleu, et avait été confortée (octobre 2010 à juillet 2011) :

DSCN1392S

En 2011, un ouvrage de défense en béton armé a été construit pour bloquer le pied de la falaise, habillé par un parement de pierres pour se marier avec les ouvrages existants. La partie haute du talus a été confortée par cloutage, localement par du béton projeté teinté, un grillage a été agrafé, ainsi qu’une géogrille ensemencée de végétaux. Malheureusement rien n’a poussé sur la géogrille, et le parement est resté hideux.

2010, 2016, même endroit, même sinistre, probablement mêmes remèdes et… mêmes délais ?

Les mesures d’urgence prises par la ville : condamnation de l’accès au GR 34 dans le tronçon concerné et blocage du pied de falaise en enrochements, vu ce que j’ai vu sur place samedi, me semblent pertinentes. Les diagnostics et les travaux vont cependant prendre des mois.

En tant que conseiller municipal, je n’ai pas plus d’information que le commun des mortels*. Et je me pose un certain nombre de questions (je n’ai pas les réponses) :
– Une expertise, des reconnaissances, ou une étude de risque du GR 34 dans sa traversée de la commune de Saint-Quay-Portrieux ont-elles été réalisées dans le passé ? (si ce n’est pas le cas, ce serait une bonne idée).
– La construction des bâtiments au pied du Ker Moor a-t-elle participé aux effondrements de la falaise, en 2010 et en 2016 ? Je pense aux travaux de fondations réalisés lors du chantier, à la surcharge en tête de falaise liée au poids des bâtiments, à la modification de l’écoulement des eaux de surface, etc.
– La délivrance du permis de construire de ces bâtiments a-t-elle été assortie d’une étude d’impact sur l’environnement et notamment d’une étude de risque d’effondrement de la falaise ?
– Est-il envisagé de réaliser des profils géophysiques (pour reconnaître le toit du rocher) par sismique réfraction ?

Au niveau de l’occupation des sols, le sentier littoral constitue-t-il un droit de passage opposable vis à a vis des propriétaires privés ? Autrement dit, si le sentier littoral s’effondre avec un pan de falaise, les pouvoirs publics ont-ils le droit de le recréer en empiétant sur les propriétés privées riveraines ?

Les fameuses barrières “Delpierre”, très  : “rock and roll” :

DSCN1368R

La partie de falaise confortée en 2011 (couverture végétale absente) :

DSCN1373R

Un arbre perché :

DSCN1358R

(*) Au début du mandat, lorsqu’un événement se produisait, le maire envoyait une information à la presse, et une fois qu’il était assuré qu’elle serait publiée, informait les conseillers municipaux, aujourd’hui il ne s’en donne même plus la peine.

Site indisponible depuis le 1er avril

1&1Le blog stquay.com a été indisponible (down) à plusieurs reprises depuis vendredi 1er avril (ce n’est pas un poisson). Des pannes liées à la mise en place de nouveaux serveurs chez l’hébergeur (1&1), afin d’améliorer les performances. Cependant, les changements d’adresses des serveurs n’ont pas été répercutées immédiatement sur tout le réseau et jusqu’à ce matin, même si le blog était redevenu accessible, l’interface d’administration (back office) et le transfert de fichiers (FTP) demeuraient indisponibles. Au point que  j’envisageais de changer d’hébergeur. Ceci étant, 1&1 a l’avantage d’avoir un service client accessible par un numéro non surtaxé, et ils vous rappellent gratuitement si le temps d’attente est trop long. Tout semble être rentré dans l’ordre aujourd’hui, lundi 4 avril. N’hésitez pas à nous signaler des dysfonctionnements éventuels.

Passage à la TNT HD : Amélioration ou arnaque ?

TNT HDA compter du 5 avril 2016, le nombre de chaînes de la TNT qui sera diffusé en haute définition va plus que doubler pour atteindre une offre de 29 chaînes à vocation nationale, dont l’ensemble des chaînes nationales gratuites. Ces chaînes seront disponibles pour plus de 95 % de la population métropolitaine, sous réserve de disposer d’une installation de réception compatible avec la norme MPEG-4TNT HD et orientée vers un émetteur du réseau de diffusion de la TNT.

C’est tout du moins ce qu’annoncent les flashs publicitaires dans tous les médias, les dépliants déposés dans les boites, les bandeaux qui défilent sur nos postes, etc. (campagne publicitaire fort coûteuse).

Pour se faire, si votre télévision n’est pas « Full HD » vous devez acheter un décodeur HD.

Vous vous souvenez, il n’y a pas si longtemps vous aviez déjà acheté un décodeur pour recevoir la TV en TNT.

Est-ce une amélioration de notre système de diffusion ? Là est toute la question.

En réalité il s’agit de libérer des fréquences (bande des 700 mhz) au profit de la téléphonie 4G et 5G.

Alors que les anglais sont déjà au système DVB-T2 + HEVC, permettant des émissions en UHD (Ultra Haute Définition aussi appelée 4K), nous mettons en place un système déjà dépassé. Et lorsque nous passerons au système DVB-T2 + HEVC, Il faudra racheter de nouveaux matériels.

Maintenant, parlons qualité. Allons-nous avoir une meilleure qualité de réception et une meilleure image ?

Pour l’image, rien n’est moins sûr puisque la diminution du nombre de « Multiplex » (6 au lieu de 8) risque d’augmenter la compression des signaux et de diminuer la qualité des images reçues actuellement en HD.

Pour la réception, les réponses du CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel) et de l’ANFR (Agence Nationale des Fréquences Radios) sont claires : Il n’y aura pas d’amélioration de la réception !

Si votre réception est mauvaise, vous pouvez le signaler par le biais d’un formulaire en ligne (http://www.recevoirlatnt.fr/fileadmin/contenu/pdf/Demande_d_enquete_18-12-15.pdf), après avoir fait venir un technicien, à vos frais, qui vérifiera que vos matériels sont corrects. Après cela, l’ANFR et le CSA feront une enquête sur place pour constater que la réception est mauvaise.

Et puis ? Rien ! Équipez-vous en moyens alternatifs et c’est tout !!

Pourtant le rôle de ces organismes est bien défini dans la Loi :

L’article 22 de la loi du 30 septembre 1986 relative à la liberté de communication prévoit notamment que

– Le CSA « autorise l’usage des bandes de fréquences ou des fréquences attribuées ou assignées à des usages de radiodiffusion» ;

– Le CSA avec l’Agence nationale des fréquences, « prend les mesures nécessaires pour assurer une bonne réception des signaux ».

Pour Saint Quay-Portrieux, les réponses sont encore plus précises.

Nous nous trouvons à la limite de plusieurs émetteurs et la réception peut-être défaillante, d’autant plus qu’il y a aussi les émetteurs anglais.

L’émetteur de Rennes est en bout de portée et celui d’Erquy n’est pas assez puissant. Conclusion de l’ANFR et du CSA : équipez-vous en moyen de réception alternatif. Donc vous êtes contraints à acheter un nouveau matériel pour recevoir la Télévision par Satellite, par Internet, par Câble, etc…

Donc résumons-nous :

  • Il faut acheter un nouveau décodeur HD pour continuer à tenter de recevoir la télévision,
  • Il faudra changer de matériel pour le futur passage à la nouvelle technologie DVB-T2 + HEVC,
  • Il faut certainement passer à des moyens alternatifs (payants) pour avoir une réception convenable,
  • Il faudra se contenter d’une qualité d’image peut-être moindre que celle actuelle,
  • Il faut se réjouir que tous ces inconvénients se fassent à notre détriment et au profit des opérateurs téléphoniques,
  • Et surtout : il faut continuer à payer la Redevance à l’Audiovisuel Public, sans broncher!

Quelques liens pour plus d’infos :

https://forum.recevoirlatnt.fr/discussion/comment/1061#Comment_1061

http://www.csa.fr/Television/La-reception/La-reception-de-la-TNT-par-l-antenne-rateau

http://www.anfr.fr/accueil/

Gilles PICOLET

PS : bien sur, la majorité des équipements nécessaires sont fabriqués en Chine (PRC), pour améliorer la balance économique de la France.

Déçu par le bon docteur

knockJe m’appelle Mikaël, je faisais partie de la liste qui a remporté les élections municipales de Porz-Olued en 2014 et j’ai décidé de profiter de cette tribune pour sortir du silence et exprimer mon point de vue sur les deux années de mandat écoulées.
J’ai beaucoup d’amertume. Pendant la campagne électorale, j’avais fondé beaucoup d’espoir dans notre candidat maire pour redynamiser la commune, mais il n’en a rien été, et dés le début j’ai vu l’abandon du projet phare de notre campagne : le centre PEP 22, laissé en pâture à un promoteur immobilier, puis la promesse de faire venir de nouveaux habitants passée à la trappe.
J’ai aussi été choqué par la dérive autoritaire de notre municipalité. Beaucoup d’automobilistes ont été verbalisés par notre police municipale, avec des amendes de stationnement parfois d’un montant très élevé (114 €). J’ai interrogé un élu qui m’a indiqué que les directives étaient édictées par le maire.
Un de mes voisins a été verbalisé un dimanche, alors qu’il avait stationné sa voiture sur un très large trottoir devant chez lui, laissant le passage aux piétons.L’agent a déposé le procès-verbal sur le pare brise, alors que les enfants étaient dans la voiture, que le coffre était ouvert, comme la porte de la maison, car la famille s’apprêtait à partir. Je désapprouve ce genre de méthode, il faut bien sûr sévir sur des stationnements dangereux, mais il faut aussi être tolérant dans certaines circonstances.
J’ai été peiné par le vote d’adhésion qui nous conduit à fusionner avec “l’agglo”, ce qui sans nul doute entraînera une augmentation sensible des impôts, sans aucune contrepartie. Il aurait été honnête de consulter les habitants par référendum, car nous sommes des contribuables et lors de l’élection municipale, nous n’avons pas mandaté les élus pour prendre ce type de décision (rappelons que notre maire est conseiller départemental d’un canton rural, ce qui est incohérent avec le rattachement avec une agglomération urbaine).
J’ai été averti par quelques élus qu’il y avait un manque de concertation au sein du conseil municipal, en effet il n’y aurait autour du Maire qu’un comité restreint pour diriger la municipalité. Ce qui va à l’encontre des promesses du candidat qui promettait lors de la campagne électorale que tous les membres de sa liste y compris ceux qui n’auraient pas été élus, seraient associés aux décisions importantes.
A l’issue du premier conseil municipal, mon épouse a voulu poser une question, comme elle en avait l’habitude lors de la mandature précédente, le Maire lui a répondu que le public n’aurait désormais plus le droit de s’exprimer et que même les questions diverses des conseillers devraient être soumises par écrit 48 heures à l’avance.
Une fois le conseil terminé, sur le parvis de la mairie, devant un parterre de personnes, le Maire a interpellé violemment mon épouse en lui disant qu’elle l’avait mis en difficulté et que si ça devait se reproduire, il ferait intervenir les gendarmes. Enfin il a ajouté : “n’oubliez pas que votre mari a travaillé pour moi”. Ce faisant il me rabaissait au rang d’employé.
Lors du dépouillement des votes des élections départementales, le maire m’a interpellé et m’a dit qu’il pouvait faire sortir qui il voulait de la salle. J’ai été interloqué, car j’étais simple spectateur et je ne m’étais pas exprimé, au contraire de mon épouse qui parlait avec des amis.
En conclusion, je tiens à préciser que je n’ai aucune haine, mais je suis profondément déçu par le manque d’humanité de notre maire, qui paraît ce qu’il n’est pas. Voir des collaborateurs littéralement jetés, sans remerciement et sans pot de départ, comme le chargé de communication de l’équipe précédente, le directeur de l’office de tourisme et le responsable des services techniques en témoigne.
Mikaël